En moto à Katmandou (Kantipath)

On revient de Pokhara, on est crevés ce qui entraine un certain laisser aller verbal dont je ne suis absolument pas coutumier... (gros hypocrite me dit-on par derrière!). C'était l'an passé en mars 2010.